Fellation champêtre – 1/2 –

Après un week-end du premier mai à travailler, nous avions besoin de nous rattraper et de nous aérer un peu. En ce samedi 10 mai, le temps étant assez clément mais pas trop chaud, nous avons opté pour une petite promenade du côté des Vaux de Cernay dans les Yvelines.

Endroit loin du tumulte du XVIe arrondissement et que nous avions découvert, presque par hasard, il y a quelques années. Nos fidèles lecteurs s’en souviendront sans doute…

Nous sommes arrivés en fin de matinée, le soleil pointait par intermittence le bout de son nez sans oser se dévoiler totalement. Nous avions prévu une promenade de trois heures d’un pas tranquille sans prévoir plus amples choses, ni même quelque coquineries.

En effet, Sophie ne portant qu’un simple jeans et pull près du corps et ma tenue étant quelque peu similaire. Nous marchons à travers la foret assez dense qui aurait mérité de jolis clichés malheureusement dans notre départ nous oublions l’appareil photo.

Surpris du monde qu’il y a dans les environs, nous poursuivons notre promenade plus en avant. Au bout d’une heure nous nous retrouvons sur un promontoire rocheux, dominant toute la vallée avec une vue magnifique sur toute la vallée. Le temps est calme, paisible comme arrêté. Assis sur ce rocher nous discutons de choses coquines, de nos derniers ébats, de notre façon de faire l’amour. Je sens mon excitation monter peu à peu au grès de notre discussion. Je ne peux m’empêcher de titiller Sophie :

– « J’aimerai beaucoup tu me suces ici le paysage s’y prête bien.
– Ici tu crois ? Il y a pas mal de chemins…
– Tu n’as pas envie ?
– Si beaucoup ! Comment s’y refuser. »

Je me lève, debout sur ce promontoire rocheux, nous vérifions que personne ne nous voit. Sophie ouvre mon pantalon, je baisse mon boxer et sans plus de cérémonie, ma belle goûte à mon sexe.

La chaleur de sa bouche contraste avec celle de l’air ambiant et de ses doigts. Sa bouche, ses lèvres, sa langue me parcourent délicatement avec envie et passion. Chaque va et vient est un appel à la jouissance et un bonheur sans nom. Je la laisse me guider entre ses lèvres, sentir sa langue lécher mon gland, sa bouche me sucer délicatement.

Je profite de l’instant, ma coquine me suce alors que nous avons vu sur toute la vallée. Sophie accélère un peu, me faisant sentir par cette occasion, l’envie qui est sienne. Je ferme les yeux, lui caresse les cheveux, la joue et me laisse aller à ses délicates attentions.

En ouvrant les yeux, je me rends compte que deux jeunes femmes d’une trentaine d’année sont en train de passer à 25 mètres de nous. Je le susurre à Sophie, le temps que je lui dise, elles nous font dos et évitent de nous regarder.

Je me rhabille tant bien que mal, nous faisons en sorte de regarder le paysage au loin. Et au bout de quelques minutes, nous décidons de partir poursuivre nos jeux ailleurs… les deux jeunes femmes s’étant installées sur le rocher à côté de celui où nous étions. N’étant pas sûrs de ce qu’elles ont vu ou pas, nous en rigolons tout en nous reprochons de ne pas avoir été assez attentifs.

Nous continuons notre promenade comme si de rien n’était en espérant trouver un coin plus paisible plus loin…

A suivre 😉

3 commentaires sur “Fellation champêtre – 1/2 –

Ajouter un commentaire

  1. Se sentir libre de se laisser aller hors des espaces confinés est si agréable. Merci à vous deux pour ce récit émoustillant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :