Au plaisir de Mme la Châtelaine -1/2-

Nous étions en vacances durant deux semaines fin septembre. Cela a été l’occasion pour nous de partir dans le sud de la France durant quelques jours mais également de passer le reste du temps sur Paris et en Ile de France.

La deuxième semaine, nous nous sommes échappés quelques jours dans un charmant hôtel dans l’Eure du côté de Louviers. Nous devons y rester deux nuits, la chambre est magnifique mais le temps très frais calme nos ardeurs.

Le premier soir, nous sommes très calmes. Nous profitons l’un de l’autre sans que le sexe vienne y pointer le bout de son nez. La soirée au restaurant se passe divinement bien, être en compagnie de Sophie est un bonheur sans fin. Bonheur dont je ne me lasserai jamais !

La nuit est à l’image de la soirée, douce, fusionnelle, aimante. Au petit matin, nous nous réveillons ensemble, les caresses se font plus présentes et la tension sexuelle monte peu à peu. Pourtant nos corps se tournent autour sans jamais se rencontrer, comme s’ils attendaient quelque chose comme pour mieux se rapprocher.

Nous allons prendre le petit déjeuner puis nous doucher. Sophie entre au moment où je me douche et en profite pour jeter un coup d’oeil. Quelques minutes après, j’ai le bonheur de voir Sophie s’habiller et mettre un jolie boxer en dentelle noir, ne cachant rien de son sexe épilé.

Le programme de la journée est simple, nous décidons de remonter le long de la Seine afin d’aller visiter un château de l’époque médiéval. Nous y arrivons en début d’après-midi. Nous sommes en pleine semaine, peu de monde se promène dans le parc.

Capture d’écran 2013-10-03 à 17.12.57Le château est magnifique, nous nous y perdons peu à peu et nous nous retrouvons au pied de la tour principale. Nous décidons d’y monter. En arrivant en haut, l’on domine toute la vallée de la Seine, le paysage est magnifique. Seul un couple d’une quarantaine d’année est présent. Il reste quelques minutes. Nous nous regardons avec Sophie et nous sentons le désir monter en nous. Ma douce vient frotter ses fesses contre mon sexe qui ne tarde pas à réagir. Elle s’amuse de la situation et s’arrête à chaque fois que l’autre couple est susceptible de nous voir.

Elle se retourne, me caresse, tout en surveillant le couple derrière nous. Sa main me masturbe à travers le pantalon. Je porte un boxer rouge transparent qui ne retient en rien mon érection. Nous nous embrassons, Sophie me caresse. Au même moment le couple redescend.

A peine est il hors de vue, que j’ouvre mon pantalon et descend mon boxer. Sans un mot Sophie me regarde, sourit et se penche sur mon sexe. Le temps est frais, je sens la bouche si chaude de Sophie me sucer délicatement. Elle va et vient très doucement une main posée sur mes fesses. Nous entendons les pas du couple qui descend, cela nous excite terriblement. Ma belle accélère peu à peu, très vite je me laisse aller à sa bouche si exquise. Je la relève, l’embrasse, sa main froide se pose sur mon sexe brûlant. Elle me caresse sans retenue. Nous regardons autour de nous, quelques personnes sont au pied du château, nous voyons le couple sortir de la tour est passé en face de nous quelques mètres plus bas. Sophie me tient par le sexe et m’amène vers les escaliers.

Elle se place quelques marches plus bas, sa bouche ne face de mon sexe et recommence à me sucer langoureusement. J’attrape ses cheveux, la guide sur moi. Je suis sur excité ! Pourtant, j’arrête ma douce. Et nous échangeons nos places. J’ouvre le pantalon de Sophie, le baisse à ses chevilles. Son boxer suit le même chemin quelques instants plus tard.

Ma langue se perd alors entre ses cuisses. Je lèche le bord de ses lèvres, je la goute, lui tourne autour. Je la sens trembler et j’en profite pour jouer avec son clitoris. Tout en la léchant, je sens mon sexe tendu de désir battre la mesure. Ma langue se perd en elle de longs instants d’un délice sans nom et d’une envie infinie. Pourtant gêné par son pantalon, je ne peux pas lui ouvrir les cuisses comme je la souhaiterai et lui appliquer tout mon ardeur. Je le fais comprendre à Sophie, qui se retourne, remonte d’une marche et me présente ses fesses tendues. Sa croupe est magnifique, trempée de désir. Ma longue plonge alors en elle, je m’attarde de longs moments sur son clitoris. Je la sens au bord de jouir, c’est le moment que je choisis pour introduire ma langue au plus profond de son intimité. Sophie râle de plaisir et tout en me regardant la lécher me dit :

  • « J’adore sentir ta langue s’occuper si bien de mon cul ! »

Celle décuple mon envie, je la lèche encore et encore. Je joue avec elle comme elle joue avec moi. Sans prévenir, Sophie se relève, remonte sans pantalon, m’embrasse et me dit :

  • «  Tu me feras jouir plus tard, j’ai envie de te faire jouir ici ! »

Sophie se met à ma hauteur, et recommence à me sucer. Je n’en peux plus, je sens sa langue me tourner autour, sa bouche me parcourir et sa main me branler dans une danse commune. Je me laisse aller à sa bouche, je lui appartiens totalement. J’en profite pour sortir un sein de son pull, que je caresse doucement pour ne pas l’effaroucher.

A ce compte là, je sais que je ne vais pas tenir longtemps. Sophie le sent aussi, elle accélère et me suce de la plus belle des façons. Au bord de défaillir, Sophie se relève, m’embrasse tout en continuant à me masturber. Ma jouissance monte et je me laisse aller entre ses doigts. Je lâche un râle de bonheur. De longs jets se succèdent, Sophie me regarde. La jouissance est si forte que je sens mes jambes défaillir. Peu à peu, je reviens à moi. A peine ai-je le temps de me rhabiller que nous entendons des gens monter.

Nous décidons de descendre, nous croisons un autre couple de notre âge. A peine l’a-ton dépasser que Sophie me dit :

  • « J’adore te regarder jouir entre mes doigts. »

Quelques instants plus tard nous sortons du château, direction Louviers ou une deuxième visite nous attend…. A suivre !

15 commentaires sur “Au plaisir de Mme la Châtelaine -1/2-

Ajouter un commentaire

  1. Vous avez bien raison, le plaisir est si bon tant qu’il est partagé. Continuez à décrire nos aventures à votre ami et revenez nous raconter ce qu’elles vous ont inspirées…

  2. Merci pour ces belles et sensuelles histoires. Je les lis puis les racontent à mon ami. Elles nous inspirent pour nos câlins.

    Continuez ainsi, continuez à prendre autant de plaisir.

  3. Etre transporté encore et encore, c’est justement ce que Guillaume et moi tenons à vivre intensément.
    N’hésitez pas à faire lire nos récits à votre épouse,nous espérons qu’elle en sera ravie.

  4. Bonjour à vous deux,

    Je ne connaissais pas votre blog auparavant mais quel délice de le découvrir. J’ai lu quelques histoires et je m’enivre de vos écrits.
    Je me sens transporté dans vos histoires dont j’adore le côté sensuel, érotique, romantique, tous ces côtés qui font monter en moi des désirs et envies les plus fous !!!
    Je ne vais pas commenter plus longtemps pour ne pas vous faire perdre votre temps que je sens précieux pour vous retrouver tous les deux dans la douce et torride réalité du sexe. Profitez en le plus possible et faites nous encore rêver. Je retourne à la lecture de quelques unes de vos histoires pour m’en délecter et faire profiter ce soir à mon épouse de cette excitation qui m’envahie…….. 😉

    Bises
    A bientôt
    Michel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :