Métro ligne 9 – Rue de la Pompe

Samedi dernier nous nous apprêtions à aller faire nos courses de Noël sur les grands boulevards. Alors que je rangeais quelques affaires dans la salle à manger donnant sur la rue D…ps. Sophie arrive alors pour mettre son manteau, elle porte de jolies bottes, un pantalon faisant ressortir ses jolies fesses et un pull qui ne cache rien de son excitante poitrine.

Je l’attire contre moi pour mieux la sentir et l’embrasser. Un brin d’excitation passe dans notre regard. Sophie passe une main contre mon sexe. Je l’embrase très fougueusement. Je caresse sa poitrine avec bonheur. Dans un élan incontrôlé, je me décolle de sa bouche et lui susurre :

  • « J’ai très envie que tu me suces.
  • Je ne dirais pas non ! »

Sophie me regarde déboutonner mon pantalon. Debout dans le salon, les personnes passant dans la rue pourraient nous voir, notamment celles entrant et sortant d’un institut de beauté. A peine mon pantalon est il ouvert, que ma coquine en profite pour baisser mon string et dégager mon sexe quelque peu excité.

Sa main froide entreprenant de me masturber doucement alors que nos baisers reprennent de plus belle. Ne tenant pas plus longtemps ma belle décide alors de délocaliser la conversation. Ma coquine se met à genoux, prend mon sexe en main. Commence alors un jeu très érotique entre mon obscur objet de désir et sa merveilleuse bouche.

Nous faisons fi des personnes qui nous voient peut-être. Mon excitation atteint très vite son paroxysme. Les va-et-vient de mon exquise dévouée m’électrisent de plus en plus. Ses mains se posent peu à peu sur mes fesses, ne gardant plus que sa bouche en contact avec… ma peau.

Sophie gémit de plus en plus, je suis alors totalement abandonné à sa bouche si parfaite. Je caresse ses cheveux, ses joues pour mieux lui transcrire le bonheur qu’elle me donne en ces instants. Je lui appartiens corps et âmes… Je me retourne pour regarder la rue et les gens passer.

  • « Tu ne veux pas que je ferme les rideaux ?
  • non, laisse ouvert…
  • tu es sûre ?
  • Mmm oui. »

A peine a-t-elle fini sa phrase, elle me sourit et replonge sur moi. Sa bouche est accompagnée de sa main qui me masturbe de plus en plus vite. Alors au bord de jouir, je la retiens un peu, voulant profiter de ces instants.

Sophie ne l’entend pas de la sorte et ses lèvres recommencent leurs douces caresses. Je sais alors que nous éprouvons tous les deux un plaisir infini. Sa main m’abandonnant, j’en profite alors pour me masturber. Ses lèvres suivent alors mes mouvements sans jamais rencontrer mes doigts.

J’accélère peu à peu, je sens la chaleur de la bouche de ma belle coquine m’envahir de plus en plus. Je me caresse alors sans plus de retenue. Je m’abandonne de plus en plus à ma belle ne sachant plus qui de ses lèvres ou de mes doigts donne le rythme.

Les secondes me semblent des heures, j’accélère encore et encore. Dans un dernier élan, je sens un orgasme me parcourir de la tête aux pieds. Les lèvres de ma belle m’accompagnent tout au long de ce bel orgasme…

Nous sortons progressivement de cet état second et cinq minutes plus tard nous prenons la ligne 9 à la station « Rue de la Pompe »… ça ne s’invente pas !

Joyeuses fêtes de fin d’année à vous toutes et tous 😉

10 commentaires sur “Métro ligne 9 – Rue de la Pompe

Ajouter un commentaire

  1. Faire l’amour sans se soucier de qui nous voit et où nous sommes vus, nous approuvons et validons. Il est vrai que ça en est d’autant plus excitant que de laisser vaquer à des coquineries en plein jour, volets ouverts…

    A très bientôt Papillon !

    Cordialement coquins…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :