Voyage en bus

Il y a quelques jours nous avons pris quelques jours destinations le Portugal. Sophie ne finissant que très tard nous sommes partis en fin d’après-midi direction l’aéroport de Reims. Pour une fois nous avions décidé d’y aller en bus et non en voiture. Notre vol décollait tard dans la nuit.

Nous prenons le métro pour prendre le bus Porte Maillot à Paris. Nous arrivons 10 minutes avant le départ, il y a déjà beaucoup de monde. Nous nous asseyons à quelques rangs derrière le chauffeur. Le bus est plein à craquer. 16H, le bus démarre, nous mettons plus d’une heure pour traverser Neuilly et afin arriver sur l’autoroute A4.

Le chauffeur baisse la lumière, il fait nuit dans le bus, seules les lumières des voitures éclairent encore par intermittence l’intérieur. C’est le moment que Sophie choisit pour passer sa main entre mes jambes. Sans un mot nous nous embrassons, je plaque sa main contre mon entre jambes comme pour mieux lui faire comprendre mes envies partagées.

Je laisse sa main experte me caresser sur mon jeans. Peu à peu mon sexe grandit, l’envie se fait de plus en plus présente. Tout autour de nous, les passagers semblent dormir et attendre la fin de ce long trajet. J’embrasse Sophie, je me laisse aller à gémir doucement sous son oreille. J’aime sentir sa main me caresser tant et plus. N’y tenant plus, je sens ma coquine qui essaye d’ouvrir les boutons de mon jeans. A peine le premier bouton a-t-il sauté, que je lui demande :

  • « Tu veux que je t’aide à ouvrir les autres ?
  • Si tu veux, je suis sûre que tu seras plus à l’aise…
  • Sans doute oui ! »

Je glisse ma main sur mon jeans, je l’ouvre délicatement comme pour ne pas montrer ce que nous sommes en train de faire… Sa main passe alors sur mon boxer que ma belle découvre rouge. Sa main me caresse alors de plus en plus fort, nous échangeons nos envies du moment. Sophie me caresse de très longues minutes, ses gestes sont précis et sûrs. Ses doigts ne cessent de jouer une partition dont je raffole tout particulièrement.

  • « Tu veux que je continue à te caresser » me demande -t- elle soudain,
  • Tu compte arrêter ?
  • Nous pourrions reprendre à l’hôtel en arrivant ?!
  • Peut être ou peut être pas…
  • Je te laisse le soin de voir.
  • Continue dans ce cas, enfin si tu veux bien ?

Comme pour mieux me répondre, Sophie passe sa main à l’intérieur de mon boxer. Ses doigts sont frais; mon sexe est brûlant de plaisir. J’adore ce mélange chaud-froid.

Sophie me masturbe maladroitement, mon boxer nous gêne pour nous laisser aller pleinement. Très vite je lui glisse à l’oreille :

  • « Attends, je vais le baisser ça devrait aller mieux. »

Je me soulève légèrement, je sens Sophie tirant sur mon boxer et mon sexe se dégage complétement de cette étreinte cotonneuse. Mon sexe est a l’air libre abandonné au doigté de ma belle. Ses doigts vont et viennent avec une précision qui ne cesse de m’étonner. Je me laisse complétement aller à ses caresses, fermant les yeux et oubliant que nous nous trouvons dans un bus bondé.

Sophie accélère le rythme peu à peu, je me sens déjà au bord de l’implosion. Je niche ma tête sur l’épaule de ma douce et je lui chuchote :

  • «  J’ai très envie que tu me suces…
  • J’ai très envie de sentir ton sexe en bouche !
  • Tu ne veux pas te pencher un peu ?
  • J’ai peur qu’il n’y ai pas assez de place pour le faire…
  • C’est bien dommage !
  • Je trouve aussi… »

Ma belle se penche tout de même sur moi, mais nous sommes trop collés pour que ma coquine puisse m’atteindre. Comme pour mieux me faire sentir son envie, elle accélère la cadence et me dis :

  • « Je me rattraperai ce soir dés que nous arrivons à l’hôtel ! »

Sur ces douces promesses, je décide de m’abandonner à ses caresses. Ma respiration s’accélère, je gémis de plus en plus dans le cou de ma coquine. Les caresses rapides et lentes se succèdent. Parfois appuyées, parfois très douces, ses caresses sont un délices ! Par moments elle me masturbe à deux mains. Que j’aime sentir ses mains se partager mon sexe débordé de plaisir. Ma petite coquine accélère encore et encore, le plaisir monte peu à peu. Pour mieux me faire sentir son excitation ma douce me dit :

  • « J’ai très envie de te faire jouir, de te sentir venir entre mes doigts…. Laisse toi aller ! »

Comme pour mieux me démontrer ses intentions, je sens ses mains accélérer complétement sur mon sexe. A chaque seconde je gémis de plus en plus. J’embrasse ma belle avec fougue, dans un baiser infini. Dans un dernier mouvement, alors que nous nous embrassons toujours, ma belle me fait jaillir dans un interminable orgasme. Ses mouvements alors que je suis en pleine jouissance sont d’un bonheur exquis. Mon baiser se fait encore plus fougueux. Quel plaisir que celui de jouir grâce aux doigts de fée de sa coquine dans un lieu bondé qui plus est !

Cela laisse présager un week-end très coquin !

14 commentaires sur “Voyage en bus

Ajouter un commentaire

  1. Merci Sophie pour ton commentaire. Nous en avons profiter venpour faire un tout sur votre blog avec des histoires très très enivrantes…
    Ce bus où tous les passagers dormaient, lisaient, se détentaient était un parfait lieu de jeu…

    Bises coquines

  2. Cette histoire est très excitante, elle me plait beaucoup… J’imagine très bien ce genre de voyage… au paradis ! Votre blog est superbe, félicitations !
    bises libertines, Sophie

  3. J’imagine sans mal la suite de ce charmant wee-end. En tout cas, ce petit manège dans le bus est des plus agréable à découvrir. Cela me rappele aussi de doux moment 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :