Mots-clefs

, , ,

En cette belle journée, tu es partie travailler, me laissant seul avec mes envies et mes désirs de toi. Ces moments de solitude sont, tu le sais, l’occasion pour moi de te retrouver différemment. Mes idées de toi ont commencé pendant mon petit déjeuné. Ma peau porte encore l’odeur de ta peau, mon sexe celui de ton sexe et ma bouche celle de tes lèvres.

Peu à peu mes sens s’éveillent à nouveau, mon sexe se tend tout doucement. Jusqu’à me donner envie de caresses si intimes. Je retire mon t-shirt, ma main glisse sur ma peau doucement, tout doucement. Je prends mon sexe en main, le caressant très légèrement. Tendu de désir je pense à toi. Que j’aimerais que tu sois là, que tu me regardes faire glisser mon boxer jusqu’à en devenir nu.

J’ouvre mes cuisses pour mieux te laisser voir le plaisir que je m’offre. Mes pensées s’évadent, te parcourant sans retenue. Je repense à ces matins où nous prenons notre temps. Ces matins, où ma main te caresse doucement dans un demi-sommeil de plaisir. Je te caresse, tu écartes tes cuisses pour mieux me laisser passer.

Je t’embrasse, puis ma bouche descend sur ta belle poitrine bien dressée. Je l’embrasse, je te regarde, ma main, mes doigts font monter le plaisir peu à peu. Ma bouche glisse sur ton nombril. Mes doigts te quittent, ma bouche se pose à l’intérieur de tes cuisses. Ton intimité est esseulée, ma bouche tourne autour sans jamais y toucher. Je passe d’une cuisse à l’autre, mes mains caressant ton ventre. Je souffle sur la fleur de ton plaisir pour mieux te rappeler mes intentions. Je te sens trembler, parfois tu me regardes comme pour mieux m’encourager.

Ma bouche embrasse tendrement ton intimité, j’entends ta respiration s’accélérer. Ma langue te parcoure, jouant avec ton clitoris si désirable. Mes mains se posent sur tes cuisses pour mieux te maintenir et me laisser goûter à ton fruit. Ma langue glisse sur tes lèvres, je te goûte encore et encore. Je me perds en toi, ma langue, mes lèvres et ton sexe ne font plus qu’un. J’aime te parcourir, sentir ton plaisir augmenter, honorer comme il se doit ta féminité.

Ta main attrape mes cheveux, tu te tends de plus en plus. Par instant je m’arrête pour mieux te regarder. Que vous êtes belle ainsi à vous abandonner à ce plaisir que j’aime vous procurer encore et encore. Parfois très gourmande, vous me faîtes allonger sur le dos, je vous appelle à moi. Vous vous mettez alors à genoux juste au dessus de moi. Peu à peu vous descendez votre intimité sur ma bouche. J’aime tant vous savoir ainsi au dessus de moi, votre bassin monte et descend. J’aime que vous vous frottiez contre ma langue.

Parfois, cambrée comme il se doit sur ma bouche vous attrapez mon sexe, comme pour mieux vérifier mon état. Vous me découvrez alors tendu, humide et prêt à vous satisfaire comme vous le voudrez. Mais aujourd’hui je vous veux coquine, jouissive. Je ne veux vous posséder qu’avec ma langue, qu’avec ma bouche, tout au long de mon souffle.

Je voudrais temps à cet instant, vous lécher encore et encore pendant de longue minutes, pendant une heure peut être. J’aimerais tant vous faire jouir plusieurs fois, vous exténuer de plaisir, vous donner de plus en plus d’envie.

Ces pensées si coquines, me donnent envie de vous. Me caressant en pensant à vous, je m’abandonne à la jouissance. Vivement ce soir que vous me fassiez votre.