Italie nous voici…

Ayant pris deux jours de congés en milieu de semaine afin de couper avec un rythme hebdomadaire assez intensif, Guillaume et moi avons pris notre voiture via l’Italie !

Nous avons rapidement préparé nos bagages, si pressés de faire une petite pause amoureuse durant cette semaine. Un charmant hôtel a été réservé par mes soins, certes un peu au milieu de nul part mais avec tout le confort qu’il est possible de souhaiter pour se reposer. Guillaume ne connaissait pas la destination finale…j’eus envie de lui faire plaisir et surtout de nous laisser nous surprendre.

Nous voilà donc en direction de ce petit havre de paix. Pendant qu’il conduisait, ma main était doucement posée sur na nuque. Les paysages défilaient. Il faisait beau, il faisait bon. Il est 13 heures quand nous franchissons la frontière. Nous avons hâte d’arriver à destination. Je n’ai envie que d’une chose: me blottir contre Guillaume. L’hôtel dénommé en français ‘Le Grand Hôtel’ se dresse enfin devant nous. Guillaume semble ravi de l’hôtel, malheureusement la chambre n’est pas prête. Nous patientons sur la terrasse où une discussion sur nos envies prend forme. Ma jupe est courte, Guillaume caresse ma jambe à l’abri de tous regards intrusifs. Je le laisse doucement parcourir ma jambe droite. J’ai très envie de me lever et de l’embrasser, mais trop de monde nous entoure. Enfin notre chambre est prête !

sophie10

Nous prenons l’ascenseur dans lequel je ne peux m’empêcher de caresser l’arrière de son pantalon… Il a la clef. Nous découvrons une belle petite chambre d’hôtel au style cosy et chaleureux. Chambre qui nous a permis de passer une très belle nuit…et de reprendre quelques forces pour le lendemain…

De beau matin, nous avons décidé de visiter la région. Des petites routes et des petits villages de caractère, nous avons pu découvrir. Milieu d’après-midi, entre chaleur et envie, nous décidons de nous arrêter au milieu d’un domaine viticole. Le silence est roi. Nous goûtons les raisins et nous rafraîchissons. Je me rapproche de Guillaume qui sent délicieusement bon. Nos corps se touchent. Nos bouches se rapprochent et se lancent dans des baisers goulus et délicieusement savoureux.

Guillaume caresse assidûment ma poitrine. Je descends ma main le long de son corps, doucement, très doucement… Le soleil est à son apogée. Nous nous trouvons en plein jour dans un champ de vignes à vouloir profiter l’un de l’autre. Ma main se rapproche de la fermeture à boutons de son jean. Je les déboutonne un à un. Je sens sa chaleur. Son sexe se retrouve, comme libéré, entre mes mains. Nous nous arrêtons quelques instants car des vélos passe nt dans le coin. Nous les avons entendu et avons pu faire comme si de rien n’était. Ils ne se doutent de rien, enfin quoique trouvent ils peut-être étrange que nous ayons décidé de nous arrêter au beau milieu des vignes ?

guillaume3

Guillaume vérifie tout de même d’un regard à 360 degrés si d’autres passants ne seraient pas dans les parages. Rien. Nous nous précipitons l’un sur l’autre, cette pause n’a pas freiné nos ardeurs loin de là… J’atteins directement ce qui le fait homme tandis que Guillaume ouvre la fermeture de mon jean…

Nous voilà à moitié nus, en train de nous effleurer, de nous sentir, de nous toucher au milieu des vignes sous un beau soleil… Je tourne le dos à Guillaume. Toute sa masculinité se frotte à moi. Mes sens sont hors de contrôle. Il est tellement tout. Dans les instants qui s’ensuivent: nous sommes poussés par une telle envie qui nous conduit à des va et vient des plus heureux…Ti amo mi amore…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :