Retour Paris-Lyon

Après notre week-end en Alsace nous avons décidé il y a deux semaines de nous rendre à Paris pour faire du shopping. Comme vous vous en doutez nous avons passé plus de temps au lit que dehors. La moindre envie, le moindre désir était satisfait dans la minute. Nous avons passé quatre jours de complicité, d’amour et de sexe comme nous n’en avions pas passé depuis… Strasbourg.

D’ailleurs en faisant le tour des grands magasins parisiens nous nous sommes rendus compte que les dessous féminins étaient beaucoup plus sexy que les dessous masculins. A notre grand désespoir nous n’avons pas trouvé les strings de nos rêves. A la fin de cette journée de shopping en ce mercredi, nous nous sommes rendus à la Gare de Lyon pour y prendre notre train. C’était le TGV 6629 de 19h arrivant à Lyon à 20h57.

Comme souvent le TGV était rempli, ainsi il y avait du monde assis partout tant devant, derrière qu’à côté de nous. Cela ne nous rendit pas très heureux car nous savions que cela nous empêchait toute coquinerie dont nous étions en manque depuis midi. Mais le fait d’être en tête de TGV juste derrière la locomotive nous a fait penser à quelque chose. Nous avons attendu 15 minutes après notre départ pour nous intéresser à l’avant du train. Dans les TGV à l’avant il y a juste à droite de la porte deux petits compartiments indépendants du reste du wagon.
image-121
Sophie est allée voir si les compartiments étaient pleins. Deux minutes après son large sourire me fit rapidement comprendre que nous pouvions y aller. Nous nous sommes portés rapidement à l’avant, non sans un sourire, que bien des voyageurs et voyageuses ont dû comprendre. Sophie s’est alors assise juste en face de moi, dos à la marche du train. Les deux compartiments étant complètement vide, nous savons que nous pourrons nous laisser aller à nos envies les plus intimes. Le contrôleur est passé vers 20h, interrompant d’ailleurs Sophie qui écrivait  « Strasbourg…la suite par Sophie ».Nous savions alors qu’il nous restait une heure pour faire des coquineries.

Pendant que Sophie finit d’écrire nos dernières aventures, j’en ai profité pour enlever mes chaussures et passer mon pied entre les cuisses de ma belle. J’en profite alors pour masser son entre jambes, mais après seulement cinq minutes elle me dit:

« – Arrête, je suis toute mouillée déjà, laisse moi finir d’écrire et je suis à toi…. »

J’ai retiré doucement mon pied, je l’ai alors regardé pour mieux la troubler. Elle porte un jean et un débardeur rouge mettant en valeur sa belle poitrine. Pour avoir eu le plaisir de choisir ses dessous je  sais qu’elle porte un string ficelle noir très sexy et un soutien gorge assorti. Pour équilibrer les choses ma coquine me fait porter un jean et un pull blanc a col roulé. Pour mieux profiter de moi elle me fait porter un string noir, ce qui la rend plus envieuse de moi encore.
image-13
Deux minutes plus tard ma belle me tire à elle. Je m’assois alors à ses côtés, nous nous embrassons sans retenue, ma main caressant ses seins que j’aime tant. Je passe rapidement ma main entre ses cuisses, je la sens très excitée et exquise à souhait !! Alors que nous embrassons toujours de façon très effrontée je caresse ma belle tant et plus. Je sens alors sa main se poser sur mon pantalon et masser mon sexe à travers. Nous entrons dans une danse où nous ne pouvons plus nous arrêter. Nous nous masturbons mutuellement à travers nos jeans. Cela est si bon de sentir la femme que l’on aime contre soi.

C’est le moment que Sophie choisit pour se mettre à genoux entre mes cuisses. Son regard ne me laisse pas de marbre et je sens à quel point ma douce a envie de jouer avec moi. Elle ouvre alors doucement mon jean, puis le descend. Sa main se porte alors sur mon string, elle me caresse avec ardeur. Je sens mon sexe perler d’envie. Sophie me regarde prendre ce plaisir qu’elle m’offre. C’est le moment qu’elle choisit pour baisser mon string et découvrir ainsi mon sexe rasé par ses soins. Sa main caresse mon bas ventre si lisse. J’aime qu’elle tourne autour de mon sexe. Ne voulant pas être en reste je passe ma main sur son débardeur pour caresser sa magnifique poitrine. Ses caresses sur nos corps nous rendent intenables. Ne voulant en rester là Sophie commence alors à me masturber très doucement d’une main, l’autre caressant mes bourses. J’aime sa façon de me masturber, de me regarder, de nous apporter tant de plaisir.

Ma belle écarte ma main de sa poitrine, sa main droite va et vient tout le long de mon sexe. J’aime nos regards dans ses moments là. D’un coup je relève Sophie, j’ai l’impression que quelqu’un vient vers nous. Après une petite frayeur nous nous rendons compte que c’est une femme qui passe un coup de fil et qui s’est installée juste devant la porte. Nous la voyons, mais elle ne peut pas nous voir. Je suis toujours sexe à l’air, tendu. Sophie se remet à genoux entre mes jambes et sans avoir le temps de voir ce qu’il m’arrive je sens la bouche de ma coquine me parcourir. Ma douce fait des vas et viens me rendant plus excité à chaque secondes qui passe. J’aime sentir la chaleur de sa bouche sur mon sexe, et j’aime sentir l’envie qui est la sienne de me sucer. Ses vas et viens se font de plus en plus intenses. Je me laisse alors complètement aller pendant ses longues minutes. Ma belle se relève pour s’assoir en face de m moi et me demande:

« – J’aimerais bien te regarder te caresser cinq minutes
– Je ne peux pas te refuser ça…. »

Tout en la regardant, je prends mon sexe en main et je commence à me masturber sans retenue. Je la regarde, parfois je ferme les yeux de plaisir tant il est bon de m’offrir à celle que j’aime. Ses yeux me mangent avec autant d’envie que sa bouche vient de le faire. Par instants j’accélère mes mouvements. Je vois alors un sourire se dessiner sur son visage si angélique car elle sait que chaque accélération témoigne d’un plaisir supplémentaire. Cela dure peut-être dix minutes, puis n’y tenant plus je demande à Sophie:

« – J’adorerais voir tes seins…
– Maintenant ?
– Oh oui !!
– D’accord… »

Mon amour s’avance au bord du siège, se redresse pou être bien droite, ce qui la cambre et fait ressortir sa poitrine. Ses mains glissent sur son buste, puis soulève son débardeur et son soutien gorge d’un même geste. Je découvre alors sa poitrine si jolie et si ferme. J’adore ses seins ils ont une forme et une fermeté des plus exquises. Sophie reste dévoilée de nombreuses secondes. Mes caresses s’accélèrent d’autant plus. Sans rien dire ma belle revient entre mes cuisses, écarte mes mains de mon sexe et les remplace par sa bouche si chaude. A peine a-t- elle le temps de faire quelque vas et viens, je l’arrête, je relève sa tête et je l’embrasse de la façon la plus passionnée qu’il soit. Nos langues dansent l’une avec l’autre, sa main se porte sur mon sexe et me masturbe sans retenue. Nous avons complètement oublié que nous étions dans un TGV. Le fait d’être dans ce lieu commun où nous pourrions être surpris nous excite encore plus.
image-14
Sophie vient s’assoir à ma gauche, sa main me caresse de plus belle, nos bouches sont collées l’une à l’autre. Ma belle se détache de ma langue et se porte vers mon sexe des plus tendu. Ses vas et viens sont de plus en plus rapides, faisant monter mon envie d’un cran. Je la relève, je l’embrasse en lui tenant la nuque lui faisant comprendre que je souhaite l’embrasser jusqu’au bout. Sa main remplace sa bouche et ses vas et viens sont si bons. Nous nous embrassons encore et toujours. Plus nos baisers sont coquins, plus sa main va et vient sur tout ce qui me fait homme. Dans un dernier geste ma belle me fait atteindre le plaisir suprême, sa bouche se décolle de la mienne, Sophie me regardant prendre ce plaisir qu’elle seule sait me donner.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :