Mots-clefs

, , ,

Au bout de longues minutes, nous nous arretons, le serveur nous apporte la note. J’en profite pour m’en saisir. Je prends un stylo et j’écris au dos une chose qui ne cesse de m’exciter.
« J’aimerais bien que tu ailles enlever ton soutien-gorge pour que tu sois sans dessous du tout »


Je lui passe ce petit mot avec une dose d’excitation certaine, sa réponse ne se fait pas attendre:
« tu n’as pas de dessous du tout donc je me dois de ne pas en avoir »


Mes yeux se collent sur sa poitrine, Sophie me fait un sourire que j’aime tant, prend son sac, se léve m’embrasse. Elle part aux toilettes, mes yeux en profitent pour regarder ses fesses si envoutantes libérées de tout string. Cinq minutes plus tard je la vois revenir, si belle, si fiére, si femme et tant excitée. En s’asseyant je regarde sa poitrine où ne se dessine plus de soutien-gorge. Sa poitrine est tendue, libérée…. Si belle !!! Elle se penche vers moi m’embrasse, je passe une main à l’intérieur de son débardeur pour la caresser. Je me lève pour aller régler la note, puis nous partons pour une petite ballade en voiture dans la campagne autour de Lyon.


Nous prenons l’autoroute rapidement pour mieux nous éloigner… Sophie en profite alors pour passer sur mon entre jambes. Elle me caresse de façon très osée sans que je puisse réagir. Puis au bout de quelque minutes je sens sa main baisser ma braguette et prendre mon sexe libre de tout tissus. Elle me masturbe alors que je suis très concentré, nous sommes en pleine aprés-midi, les voitures qui viennent en face pourraient nous voir. Mais cela ne fait que nous exciter encore plus. Après quelque minutes nous sortons de l’autoroute pour trouver un endroit calme à plus de 300 mètres de la plus proche habitation.


Nous voyons la route passer au loin, Sophie me masturbe toujours, je lui demande alors:

«  – J’aimerais voir ce qu’il y a sous ta jupe
– tu veux que je la relève ?
– Ouiiii, complétement oui
– d’accord… »


Elle m’embrasse, me regarde et relève alors complétement sa jupe sur ses hanches pour me permettre d’apprécier au mieux ses charmes. Elle écarte alors ses cuisses sans aucune pudeur, me laissant profiter de sa si jolie chatte. De sa main elle me masturbe doucement, je la vois alors se pencher sur moi, je sens son souffle sur mon sexe gorgé de plaisir. Elle reste ainsi quelque secondes juste au dessus de moi, puis sans crier gare, je sens ses lévres me parcourir puis la chaleur de sa bouche. Je gémis de plaisir tant ce qu’elle me fait est bon, par moments je regarde l’intérieur de ses cuisses que je devine humide et qu’elle m’offre avec tant de plaisir.


Sa bouche fait de longs vas et viens sur mon sexe tout d’abord très doucement avant d’accélérer. Mes yeux se ferment de plaisir tant j’adore sentir la chaleur de sa bouche sur mon sexe si tendu pour la femme que j’aime. Aprés plusieurs minutes, une main se pose sur sa tête que je caresse tout en lui donnant le rythme. Par moment ma main descend pour lui caresser la joue, lui indiquant à quel point j’aime la façon dont elle me suce. Ses douces lévres parcourent de façon si langoureuse ma verge dure . Par instants elle ralentie, me suçant alors de façon très douce, puis accélére d’un coup sans que je m’y attende, puis ralentie à nouveau. Elle s’arrête alors, je la relève pour l’embrasser. J’aime ses baisers si fougueux que nous échangeons à ce moment là. Sa main me masturbe toujours, elle me regarde et me demande:


« – tu aimes ce que je te fais, tu veux que je continue ?
– Comment t’arrêter ….
– humm alors je continue … »

image-9

Sans même attendre ma réponse, je sens sa bouche me parcourir à nouveau. Ses vas et viens se font  plus précis, plus rapides… Je me laisse alors totalement faire, mes deux mains caresses ses cheveux si doux. Elle me suce alors sans plus de retenue, je sens dans sa façon de me sucer quel plaisir elle y prend. Elle pose ses deux mains sur mes cuisses, il n’y a plus que sa bouche me parcourant. Toute sa bouche m’entoure, va et vient… Mes yeux se ferment tant le plaisir qu’elle me donne est bon. Je savoure ce délicieux moment, puis dans un dernier va et vient je sens ma belle Sophie qui va me faire jouir. Elle s’aide alors de sa main et je jouis dans une douceur et un plaisir sans fin. Elle me caresse encore et toujours puis se blottit contre moi, je profite alors pleinement du plaisir qu’elle m’offre. De longues minutes de baisers, de caresses nous permettent de ne pas perdre l’envie qui est la notre.


Sophie est toujours cuisses ouvertes, je ne peux alors y résister. Mes mains caressent tout son corps, je sors sa poitrine de son petit haut dans lequel elle est si belle. Je me penche vers elle pour embrasser sa poitrine alors que ma main gauche descend vers son intimité. Je sens ma douce trempée, mes doigts la caressent alors que je susurre son sein gauche. Elle caresse ma nuque de ses mains si douces, je me relève pour l’embrasser, puis je descend vers sa chatte que j’embrasse avec tant de plaisir. Sophie me relève vite et je sais alors qu’elle ne veut que mes doigts en cette charmante aprés-midi.


Mes doigts la pénétre très doucement, elle est si humide que je glisse en elle de façon très aisée. Ses cuisses sont complétement ouvertes, j’aime faire des vas et viens avec mes doigts. Je vais très doucement en elle, puis j’accélère rapidement. Je la sens alors gémir de plus en plus, puis d’un coup je m’arrête. Je la vois alors très envieuse, elle me regarde en me suppliant:


« –  t’arrête surtout pas, continue !!! »

Mes vas et viens reprennent alors très rapidement, j’accélère d’un coup, je la vois gémir. Puis je ralentis jusqu’à presque m’arrêter pour accélérer à nouveau, je la regarde alors prendre ce plaisir qu’elle mérite tant, elle est si belle ainsi. D’un coup je m’arrete complètement, elle me supplie à nouveau de bouger mes doigts qu’elle sent si intimement.


Dans un dernier élan je vais et viens avec mes doigts sans aucune retenue, ses cuisses s’ouvrent encore pour apprécier au mieux ces caresses que j’aime lui donner. J’accélère encore pour la rendre jouissive, à chaque allers et venues ma main frôle son clitoris l’excitant un peu plus encore.


Ses gémissements se font de plus en plus présents, mon amour est complétement renversée sur le siège, les yeux fermer, je la regarde qu’elle est belle. Plus les minutes avancent, plus je la vois partir, je décide alors de faire accélère mes vas et viens une dernière fois. Je l’entends gémir un peu plus fort que les autres, je vois alors ses jambes trembler et tout son être se renverser sous une vague de jouissance, elle retire alors mes mains de son intimité mais me laisse la caresser pendant ces instants que j’aimerais si longs pour ma chérie.


Je la prends dans mes bras et nous restons comme ça de longues minutes savourant le plaisir qui est le notre de partager de tels instants. Nous regardons l’heure, il est déjà 18h, cela fait plus de 6 heures que nous sommes dans un plaisir sans nom.
Nous décidons de rentrer pour finir aussi bien une journée qui fut bien trop courte à notre goût. J’aime la façon dont on se donne l’un à l’autre, j’aime la femme qu’elle est, je l’aime tant ! ….


(NB pour ma douce: merci de m’avoir fait porter ce que tu aimes tant dans de telles circonstances, j’ai adoré…)