Dernier arrêt avant Lyon – 5/6 partie –

Une fois nos esprits retrouvés et la fatigue nous gagnant peu à peu nous décidons de reprendre la direction de Lyon pour rentrer à la maison. La route est quasiment déserte, peu de voitures sont présentes la nuit est noire. Sophie s’est rhabillée, ma main est encore posée sur sa cuisse je la sens encore excitée par ce que nous venons de vivre… Je sais qu’elle n’a toujours pas remis son string, la façon qu’elle a d’écarter les cuisses me font dire qu’elle a toujours envie de moi, de mes caresses, de nos plaisirs…

Sans crier gare je m’arrête sur le bord de la route nous sommes toujours en campagne, peu de voitures passent. Ma main se dirige vers son intimité gorgée de plaisir, mes doigts ne peuvent s’empêcher de la masser, elle s’avance alors sur le bord du siége, j’ai envie d’elle, elle a envie de moi… Nous sommes au bord de la route, le lieu de ne s’y prête pas vraiment, je la caresse encore et toujours.

Sans rien lui dire je me penche alors vers elle pour commencer avec ma langue ce plaisir qu’elle aime tant, je sais que les voitures passent juste à côté mais mon envie de la satisfaire encore est trop forte pour m’empêcher de plonger entre ses cuisses. Ma langue se fait douce et tendre, la parcourant tant et plus, j’aime son goût, j’aime la savourer comme il se doit, elle est si douce, si offerte que je ne peux que succomber a son appel. Je la sens frémir sous ma langue, sa main est posée sur ma nuque accompagnant chaque mouvements de ma langue. Je la sens excitée de plus en plus, ma langue ne cesse alors de s’accélérer et je ne peux m’arrêter de la goûter !!! J’aimerais y passer des heures, pouvoir la savourer ainsi toute la journée, j’adore lui offrir ma langue ainsi sans plus de pudeur mais avec tant d’envie, d’amour et de tendresse. Ma langue se déplace de plus en plus vite, les minutes défilent, jusqu’au moment où Sophie me fait ralentir pour m’arrêter complètement, ma bouche parcoure alors l’intérieur de ses cuisses avant de me retirer complètement. En me relevant je vois son regard rempli de désir et de satisfaction, je la prend dans mes bras pour un câlin bien mérité de part et d’autre.

Puis nous repartons vers Lyon, juste avant de rentrer dans la ville Sophie remet son string qu’elle avait quitté plus de 5 heures avant… mais la nuit n’est pas finie pour autant et je ne sais pas à cet instant quelle surprise elle me réserve……

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :